Entretien des véhicules : Tout d’abord, le technicien en mécatronique automobile se fait une idée de l’état du véhicule : y a-t-il des dommages à la carrosserie, aux vitres ou au châssis du véhicule, par exemple ? La maintenance est soumise à des spécifications strictes de la part du fabricant, qui sont élaborées étape par étape. Des systèmes électroniques de mesure, de test et de diagnostic y contribuent.

Etabli pliantRéparation de véhicules : Si un dommage est constaté lors de l’entretien d’un véhicule, c’est votre travail d’ingénieur en mécatronique automobile de réparer les dégâts. À l’aide de certaines méthodes de mesure, par exemple, il est possible de déterminer exactement la profondeur d’une bosse. Les données recueillies permettent de l’éliminer.

Remplacement des pièces : Si les dommages sont trop importants, certaines pièces doivent souvent être remplacées complètement. Bien que cela prenne généralement moins de temps que la réparation, c’est aussi plus cher. Il faut donc toujours bien réfléchir et discuter avec le propriétaire du véhicule pour savoir si un remplacement complet est vraiment nécessaire.

Conseiller les clients : Dans de nombreux bons de travail, nous sommes en contact étroit avec le client : Les travaux à effectuer sont expliqués et, si nécessaire, l’utilisation de composants réaménagés est démontrée. Si les mesures nécessaires à la réparation dépassent les spécifications du client, il faut d’abord en discuter avec lui.

Effectuer des inspections : Les véhicules à moteur doivent être contrôlés à intervalles réguliers. Les inspections servent à vérifier si tout est en ordre avec le véhicule et, si ce n’est pas le cas, à établir le diagnostic approprié. Les mesures doivent être discutées avec le propriétaire du véhicule – par exemple, changer les cylindres, renouveler la courroie trapézoïdale ou même simplement changer l’huile du moteur.

Info : Dans le domaine de la lecture des défauts, les ingénieurs en mécatronique automobile s’appuient aujourd’hui sur la haute technologie : ordinateurs portables, tablettes et dispositifs de diagnostic font partie intégrante d’un atelier automobile. Grâce à leurs logiciels, ils contribuent à détecter et à corriger les défauts plus rapidement.

Pourquoi devriez-vous devenir technicien en mécatronique automobile ?

Le métier de mécatronicien automobile est non seulement l’une des professions d’apprentissage les plus populaires, mais il y a aussi de nombreux postes vacants. Son champ d’activité est aujourd’hui très vaste, car les voitures modernes sont très complexes et disposent de beaucoup de technologie. Vous pouvez également compter sur des horaires de travail réglementés et il existe de très bonnes possibilités de formation continue. Souvent, le travail offre un bon point de départ pour terminer un diplôme – par exemple dans le domaine du développement de véhicules.